Les locuteurs de langue roumaine peuvent désormais entreprendre un parcours qui leur permettra de se familiariser avec les concepts de base, les instruments politiques et les cadres internationaux des économies vertes inclusives.

En effet, le cours d’introduction à l’économie verte est désormais disponible en roumain. Fraîchement sortie de presse, cette version a été lancée à l’occasion de la rencontre annuelle de haut niveau « Green Economy – Made in Moldova », le 29 janvier 2021. C’est le PNUE, l’un des organes chargés de la mise en œuvre du programme EU4Environment, financé par l’UE qui, avec l’UNITAR, a permis de voir le jour à la version en roumain, portant à six le nombre de langues dans lesquelles le cours est désormais disponible : anglais, français, espagnol, ukrainien, mongol et roumain.

D’une durée de 10 heures, ce cours, qui est gratuit, est hébergé par la plateforme d’UN CC:Learn e-Learning platform et peut être suivi par tout un chacun au rythme qui lui convient. Les participants l’ayant suivi jusqu’au bout obtiennent un certificat. Il porte sur les concepts de base, les instruments politiques et les cadres internationaux qui favorisent l’économie verte inclusive à tous les niveaux.

Le cours est structuré en cinq modules, et comprend des exercices interactifs qui contribuent à l’ancrage des connaissances.

Au terme du cours, les participants seront en mesure de :

  • Décrire le fondement et les concepts de base nécessaires à la transition des pratiques conventionnelles vers une économie verte inclusive ;
  • Définir les conditions nécessaires à l’écologisation des économies nationales ;
  • Décrire les éléments qui favorisent ou entravent l’écologisation des principaux secteurs économiques ;
  • Fournir des exemples de stratégies et de plans nationaux et sectoriels porteurs ;
  • Savoir reconnaître les cadres et les initiatives internationaux propices à l’économie verte inclusive.

Ce cours est ouvert aux décideurs politiques, aux entreprises et au grand public.

Etes-vous intéressé ? Jetez un coup d’œil ici.

Le Partenariat pour l’Action en matière de l’Economie Verte (PAGE) a lancé une série de produits d’apprentissage en ligne à l’échelle mondiale, qui abordent des questions politiques clés au cœur du débat sur la reprise verte. Il y a six cours en ligne, gratuits et à rythme libre, qui peuvent servir de fondement solide  au fur et à mesure que les pays planifient leurs interventions économiques face à la COVID-19 –  servant à éclairer et à façonner le débat sur les politiques publiques en matière de la réforme verte de l’économie.

Maintenant c’est le moment d’une Reconstruction Verte

Cinq Agences des Nations Unies mettent à profit leur Expertise pour l’Elaboration des Cours Visant la Reprise Economique Verte.

Le Programme des Nations Unies pour l’Environnement, l’Organisation Internationale du Travail, le Programme des Nations Unies pour le Développement, l’Organisation des Nations Unies pour le Développement Industriel et l’Institut des  Nations Unies pour la Formation et la Recherche — sous les auspices de PAGE, ont lancé une campagne mondiale d’apprentissage visant à favoriser une  reprise économique verte de grande envergure après COVID-19. Les cours en ligne, élaborés grâce à la collaboration de ces agences, sont individuels et à rythme libre. Ils  peuvent servir à combler directement les insuffisances de capacité dans le processus d’élaboration et de la mise en œuvre de politiques essentielles à la réalisation d’une croissance verte et inclusive.

Avec des investissements dans les programmes nationaux de relance estimés atteindre près de 20 milliards de dollars au cours des 18 prochains mois, des décisions de relance avisées sont cruciales. Ciblant des points de départ et centres d’intérêt thématiques variés, les cours visent à doter les utilisateurs de connaissances et de compétences nécessaires pour soutenir l’intégration systématique de la durabilité environnementale dans les stratégies et programmes nationaux de relance économique, les programmes sectoriels et les réformes politiques, aussi bien que pour renforcer l’appropriation nationale collective des efforts de relance économique verte et créatrice d’emplois.

Dans l’ensemble, cet effort concerté fait valoir les avantages d’une stratégie à long terme afin d’aligner la reprise économique sur les ODD et l’objectif  de 1,5°C de réchauffement climatique. Pendant que les dirigeants se tournent vers l’avenir, de solides ressources d’apprentissage peuvent devenir le pivot de l’avenir que nous voulons.

Les cours sont accessibles à tous et l’éventail de sujets comprend l’économie verte, les réformes fiscales, le commerce, la politique industrielle verte, les indicateurs de l’économie verte et le financement durable. Tous les cours, gratuits et à rythme libre, seront disponibles sur la Plateforme de UN CC:Learn, qui compte près d’un demi-million d’utilisateurs inscrits dans le monde.

Commencez à suivre un cours en ligne sur la relance verte dès aujourd’hui !

Suivez le Partenariat pour l’Action en matière de l’Economie Verte dans son processus de relance verte:

Approbation des leaders d’opinion des Nations Unies

Dans quelle mesure la tarification du carbone peut-elle être efficace dans la lutte contre les changements climatiques? C’est ce que vous allez découvrir  dans notre cours sur la taxation du carbone.

Ce cours de 12 heures, à rythme libre, vous explique les tenants et aboutissants de la taxe sur le carbone et les avantages sociaux, économiques et environnementaux qui peuvent en découler. Etes-vous intéressés ? Suivez le cours dès aujourd’hui pour en apprendre davantage sur les taxes carbone.

Depuis des siècles, le dioxyde de carbone et d’autres gaz à effet de serre (GES) sont à l’origine des changements climatiques anthropiques. Pour que le monde règne sur les effets dévastateurs de la hausse des températures, les pays doivent intensifier leurs efforts pour arrêter les émissions de carbone. Mais comment peuvent-ils y arriver ? La tarification du carbone fait peut-être partie intégrante de la solution. Plusieurs pays à travers le monde ont instauré des taxes sur le carbone ou ont l’intention de le faire. À l’heure actuelle, il y a 64 initiatives de tarification du carbone en place couvrant 22,3 % des émissions mondiales de GES.

Conscients des opportunités inexploitées que présente la tarification du carbone, l’Institut des Nations Unies pour la formation et la recherche (UNITAR) et la Banque mondiale se sont réunis pour élaborer un cours qui expose les tenants et aboutissants des taxes sur le carbone. Le cours en ligne gratuit et à rythme libre intitulé « Carbon Taxation »  c’est-à-dire « Taxation du carbone » invite les utilisateurs à apprendre comment fonctionnent les taxes sur le carbone tout en examinant les avantages sociaux, économiques et environnementaux qui peuvent découler de cet outil stratégique. Ce cours est divisé en 5 modules et dure environ 12 heures.

Le coût social d’une tonne d’émissions de carbone.

Pendant le cours, les utilisateurs apprendront les différentes conceptions qui peuvent être utilisées pour tarifer le carbone. De plus, ils constateront que les taxes sur le carbone peuvent devenir une importante source de revenus, fournissant un financement crucial pour les nombreux objectifs de développement des gouvernements. En instaurant une taxe sur le carbone, les gouvernements veillent à ce que les « maux » comme les émissions aient un prix adéquat tout en protégeant les « biens » au sein d’une société, tels qu’un environnement propre et l’emploi.

À la fin de ce cours, les utilisateurs seront capable de :

  • Décrire comment les taxes sur le carbone contribuent à réduire les émissions de gaz à effet de serre
  • Décrire les principales considérations qui façonnent la décision d’adopter des taxes sur le carbone
  • Résumer les approches pour déterminer l’assiette et le taux de la taxe sur le carbone
  • Différencier les principaux effets indésirables et les mesures d’atténuation
  • Énumérer les options d’utilisation des revenus

Bien que ce cours ne nécessite aucune connaissance préalable du sujet, il s’adresse principalement aux personnes qui souhaitent acquérir une solide compréhension de la taxation du carbone. Les personnes qui peuvent bénéficier énormément du contenu de ce cours sont :

  • Les parties prenantes qui souhaitent suivre le débat mondial sur la taxation du carbone ou qui participent à la conception et à la mise en œuvre des taxes sur le carbone.
  • Initiateurs de projets de niveau intermédiaire et décideurs, tels que les représentants des ministères
  • Des experts techniques et des professionnels engagés dans des travaux au niveau national au sein du Partenariat pour la préparation commerciale (Partnership for Market Readiness)

Le cours a été conçu pour vous permettre de rester engagés en tout temps. Au cours des cinq modules, on vous proposera des activités interactives, des jeux-questionnaires et des média. Bien qu’une séquence d’apprentissage modulaire soit proposée, les utilisateurs peuvent sélectionner des modules en fonction de leurs préférences individuelles. Chaque module, une fois terminé, a pour but d’atteindre des objectifs d’apprentissage qui lui sont spécifiques. Pour les apprenants les plus curieux, des publications et des bases de données pertinentes leur seront fournies chemin faisant. Le cours est disponible sur la plateforme d’apprentissage en ligne de UN CC:Learn et est actuellement disponible en anglais. Une fois la formation terminée avec succès, les utilisateurs recevront un certificat de réussite officiel de UN CC:Learn.

UN CC:Learn et MIET Africa font du changement climatique un sujet quotidien au Malawi, en Zambie et au Zimbabwe. Grâce à une série d’émissions télévisées et radiodiffusées, les deux projets simplifient l’accès aux discussions sur les changements climatiques et sensibilisent les gens qui, auparavant, n’avaient pas eu l’occasion d’obtenir de l’information à ce sujet.

Comment promouvoir l’action climatique même en cas de pandémie mondiale ? C’est une question que UN CC:Learn et MIET Africa se sont posée et tentent d’en apporter une réponse dans trois pays d’Afrique australe : le Malawi, la Zambie et le Zimbabwe. Grâce à une série d’émissions de radio et de télévision intitulée « Our Changing Climate – Our time to act! » c’est-à-dire « Notre Climat Change – A nous d’Agir ! », les deux partenaires sensibilisent la population au changement climatique et favorisent l’action en faveur du climat dans la région.

L’idée d’accueillir des programmes pour discuter des changements climatiques et de sujets connexes est née à la suite des problèmes sanitaires, économiques et sociaux causés par la COVID-19. Pour sortir de cette situation de façon durable et assurer une reprise économique équitable, respectueuse de l’environnement et résiliente au climat, il est essentiel qu’on fasse comprendre à chacun les interrelations entre le changement climatique, la santé humaine et le développement socio-économique. Les émissions de télévision et de radio des trois pays d’Afrique australe soutenues par UN CC:Learn se sont avérées être l’occasion idéale pour y arriver.

Ces programmes, propres à chaque pays, permettent aux changements climatiques de demeurer un sujet d’actualité dans la région aidant ainsi les pays à mettre en œuvre leur Stratégie nationale d’apprentissage sur les changements climatiques en touchant des domaines précis abordés par les stratégies, à savoir l’énergie, l’agriculture et la santé. Chaque épisode aborde un sujet principal et accueille des invités exclusifs, tels que de jeunes militants climatiques, des experts et des représentants du gouvernement. Bien que ces programmes soient produits indépendamment dans chaque pays, ils visent à aborder les points suivants :

  • L’ampleur du changement climatique à l’échelle mondiale et ses répercussions sur les pays, les communautés et la vie de chaque individu.
  • Comment s’adapter aux changements climatiques et les atténuer aux niveaux national, communautaire, familial et individuel.
  • Obtenir un aperçu des réponses mondiales et nationales à la crise climatique et un « appel à l’action » pour que les communautés, les familles et les individus, en particulier les jeunes, puissent apporter leur contribution en tant qu’amis de la terre.

Les émissions de télévision et de radio sont divisées en épisodes et chaque épisode est diffusé en trois langues dans chaque pays : Tumbuka, Chichewa, et l’anglais au Malawi ; Nyanja, Bemba et l’anglais en Zambie ; et Ndebele, Shona, et l’anglais au Zimbabwe. Chaque pays disposera de 36 épisodes radio et de 6 épisodes TV au total, équitablement distribués dans les langues susmentionnées.

Suivez-nous sur les média sociaux pour obtenir des informations de première main sur les prochains épisodes : Facebook, Twitter, Instagram et LinkedIn.

Le développement durable sur le continent africain est confronté à des défis liés à la consommation et à la production. Ce cours présente aux participants les secteurs clés, tels que l’énergie et l’agriculture, ainsi que les politiques et les cadres internationaux visant à favoriser des modes de consommation et de production plus durables.

 

« Le cours est incroyable, je le recommanderai certainement à mes amis les plus proches ! » – Les apprenants de l’île Maurice

S'inscrire
  • Financement
  • Économie Verte

Cours autonome

6 heures

Bienvenu

Dans ce cours, nous ferons un voyage qui introduira les concepts de base, les instruments politiques et les cadres internationaux de la Consommation et de la Production Durables (CPD).

Le cours couvrira un domaine véritablement vaste: de l’efficacité énergétique à l’agriculture, des modèles économiques à l’élaboration de politiques pratiques, du changement de comportement aux accords internationaux.

Notre parcours se compose de cinq modules, chacun divisé en plusieurs leçons. Ce cours est modéré et vous découvrirez chaque semaine un nouveau module, dirigé par un(e) expert(e).

Pour plus d’informations sur la structure du cours, la méthodologie, les objectifs d’apprentissage et les conditions d’examen, veuillez télécharger le syllabus du cours.

Si vous rencontrez des difficultés ou si vous avez des questions, veuillez consulter notre page d’aide.

Ce que vous allez apprendre

Une fois le cours terminé, les participants seront en mesure de:

  • Définir le concept de la CPD et d’expliquer sa valeur dans le contexte du programme de développement à l’horizon 2030
  • Distinguer les éléments clés d’une planification politique efficace pour la CPD
  • Discuter des défis et des opportunités pour faire progresser la CPD dans des secteurs et des domaines thématiques spécifiques
  • Identifier un éventail d’initiatives mondiales et régionales favorisant la CPD
  • Appliquer la CPD à un contexte de prise de décision réel
  • Comprendre le lien avec l’Accord de Paris de 2015 et de l’Agenda 2063 pour l’Afrique.

Le cours en un coup d’œil

Module 1: Définition et Concepts fondamentaux de la CPD
Module 2: Concevoir et appliquer des politiques et Plans d’Actions CPD nationaux
Module 3: Appliquer des politiques pour une production durable: Agir sur l’offre dans les domaines thématiques clés
Module 4: Appliquer les politiques pour une consommation durable: Agir sur la demande
Module 5: Collaboration internationale et régionale pour parvenir à une CPD

Patrick Mwesigye, Coordonnateur régional, Utilisation efficace des ressources et Consommation et Production Durables (CPD), Bureau régional pour l'Afrique, ONU Environnement

Alice Kaudia, Cofondatrice et directrice exécutive, Eco entrepreneurs Ltd.; Ancienne Secrétaire à l'environnement, Ministère de l'Environnement, des Richesses naturelles et du Développement régional, Kenya; et coprésidente de Green Growth Knowledge Platform (GGKP)

Jane Nyakang’o, Directrice, Kenya National Cleaner Production Centre (KNCPC) and Presidente, African Round Table on Sustainable Consumption and Production (ARSCP)

Dirk Wagener, Coordonnateur, Utilisation efficace des ressources et Consommation et Production Durables, ONU Environnement

Charles Arden-Clarke, Chef, 10YFP Secretariat, Division des modes de vie, des villes et de l'industrie durables, ONU Environnement

Méthodologie

La pédagogie du cours est adaptée aux professionnels travaillant à temps plein. Les participants ont la possibilité d’apprendre à travers diverses expériences: absorber (lire); faire (activité); interagir (socialiser); et réfléchir (se rapporter à sa propre réalité).

Le nombre total d’heures d’apprentissage est de 32 heures sur une période de 8 semaines (4 heures par semaine), avec le temps d’étude compris (2 h / semaine) et la participation à des activités en ligne (2 h / semaine).

Pour réussir le cours et obtenir un certificat d’achèvement, les participants doivent obtenir une note de passage d’au moins 70% aux 5 tests d’évaluation (3 tentatives sont autorisées pour chaque quiz).

Partenaires

Nous remercions tout particulièrement nos partenaires, ONU Environnement et SWITCH Africa Green, d’avoir soutenu le développement de ce cours.

Tout le monde s’accorde à dire que le monde doit passer à une économie plus verte. Mais on comprend mal ce qu’est une économie verte et comment la faire progresser. Dans ce cours, les participants seront initiés aux concepts clés, aux instruments politiques et aux cadres internationaux pour des économies vertes inclusives.

S'inscrire
  • Économie Verte
  • Jeunesse
  • Financement
  • Énergie
  • Science

Cours autonome

10 heures

Bienvenue

Ce cours est une étape préliminaire qui introduit les concepts basiques, les instruments politiques et les cadres internationaux des économies vertes inclusives. Notre programme s’articule sur cinq modules divisés en sections plus petites. Vous pouvez commencer avec n’importe quel module en fonction de votre préférence.

Si vous rencontrez des difficultés ou si vous avez des questions, veuillez consulter notre page d’aide.

Objectifs d’Apprentissage

Au terme de ce cours, les participants seront en mesure de : 

  • Décrire le fondement et les concepts centraux qui sous-tendent la réalisation d’une économie verte comparativement aux pratiques conventionnelles
  • Identifier les conditions favorables pour l’écologisation des économies
  • Identifier les principales opportunités et les défis dans les secteurs clés
  • Fournir des exemples de stratégies et de planification nationales pour faire avancer une économie verte inclusive
  • Distinguer les cadres et initiatives internationaux qui sont en faveur d’une économie verte inclusive

Le cours en un coup d’œil

Le cours est structuré en cinq modules :

Module 1 : comprendre où nous sommes: Le fondement d’une transition vers une économie verte inclusive
Module 2 : mettre un accent sur les instruments: Conditions favorables à un changement structurel
Module 3 : repérer la destination: Secteurs clés avec un potentiel d’écologisation élevé
Module 4 : concevoir un plan d’actions: Stratégies et planification pour atteindre des objectifs de la politique d’économies vertes
Module 5 : un environnement propice: Cadres et initiatives internationaux en faveur des économies vertes inclusives

Exigences d’achèvement

Chacun des cinq modules a un test. Ce test est validé avec un résultat de 70 % ou plus. Vous avez trois tentatives pour chaque test. Une fois que vous avez passé tous les tests, il vous sera attribué un certificat d’achèvement. Votre certificat sera automatiquement disponible au téléchargement dans la section « Certification » sous la page du cours.

Partenaires

Ce cours virtuel a été mis au point sous les auspices du Partenariat pour l’action sur l’économie verte (PAGE). PAGE réunit cinq agences des Nations unies – le Programme des Nations unies pour l’environnementl’Organisation internationale du travaille Programme de développement des Nations uniesl’Organisation des Nations unies pour le développement industriel, et L’Institut des Nations unies pour la formation et la recherche – dont les mandats, les expertises et les réseaux combinés peuvent offrir un soutien holistique aux pays sur l’économie verte inclusive.

 

Entre cinq et sept billions de dollars EU par an sont nécessaires pour atteindre les objectifs fixés par le Programme de développement durable à l’horizon 2030. Il est impératif de démontrer les avantages potentiels des investissements durables et d’attirer les investisseurs. Ce cours présente des éléments clés de la finance durable, tels que les marchés des obligations vertes et d’autres outils.

 

« Le cours ajoutera une nouvelle dimension au projet que je dirige actuellement » – Apprenant de la République de Corée

S'inscrire
  • Économie Verte
  • Financement

Cours autonome

2 heures

Bienvenue

L’Alliance stratégique pour le développement du marché des obligations vertes dans les économies émergentes du G20 (STA), un partenariat entre la Skandinaviska Enskilda Banken (SEB) et la Deutsche Gesellschaft für Internationale Zusammenarbeit (GIZ) GmbH et le Partenariat pour l’action sur l’économie verte (PAGE) sont heureux de présenter ce nouveau cours d’apprentissage en ligne sur la finance durable.

Ce cours interactif et axé sur la pratique couvre les bases de la finance durable tout en offrant la possibilité d’approfondir le sujet à plusieurs reprises. Il fournit de précieux renseignements sur l’Alliance stratégique de la Société allemande de coopération internationale (GIZ) et la Skandinaviska Enskilda Banken (SEB) ainsi que sur notre partenaire technique CICERO, acquis au cours d’activités menées dans les économies émergentes et d’interactions avec des participants partout dans le monde. Vous découvrirez également des exemples d’initiatives soutenues par les Nations Unies visant à promouvoir la finance durable dans des pays comme la Mongolie et l’Indonésie. Le cours s’adresse aux participants intéressés des gouvernements, du secteur financier, du monde de l’entreprise et de la société civile.

Qu’apprendrez-vous ?

À la fin du cours, vous serez en mesure de :

  • décrire, comprendre et discuter des développements en cours et des tendances actuelles dans le domaine de la finance durable ;
  • faire la distinction entre les différents types de produits de financement durable et les critères d’éligibilité pertinents ;
  • mettre en avant les opportunités, les obstacles et les conditions favorables qui permettent aux pays de bénéficier des perspectives croissantes qu’offre l’investissement durable ;
  • identifier les possibilités pour les secteurs public et privé d’émettre des obligations vertes et des prêts verts ;
  • appliquer des mécanismes de financement durable à une étude de cas d’investissement de la vie réelle.

Le cours en un coup d’œil

Ce cours se compose de trois modules :

  1. Les principes fondamentaux de la finance durable : cinq leçons permettent de découvrir la finance durable et d’analyser son potentiel de réaliser les objectifs de développement durable et l’Accord de Paris.
  2. Marché de la finance durable : quatre leçons interactives présentent les fonctions, les parties prenantes et les réglementations qui régissent le marché de la finance durable.
  3. Produits de financement durable : trois leçons interactives expliquent en détail ce que sont les obligations vertes et les prêts verts.

Critères de réussite

Pour achever le cours et obtenir votre certificat, vous devrez :

  1. Répondre aux trois jeux-questionnaires et obtenir une note égale ou supérieure à 70 %.
  2. Télécharger votre certificat directement à partir de la page « Certification ».

Partenaires

Ce cours a été élaboré par l’Alliance stratégique GIZ-SEB (STA) pour le développement du marché des obligations vertes dans les économies émergentes du G20 et le Partenariat pour l’action sur l’économie verte (PAGE), une initiative One UN réunissant le PNUE, l’OIT, le PNUD, l’ONUDI et UNITAR.

partners

Nous tenons à remercier les partenaires financiers de la STA et la PAGE qui ont rendu possible l’élaboration de ce cours :


Nous remercions tout particulièrement les institutions suivantes pour leur contribution, leur temps et leur engagement :


En savoir plus sur l’Alliance stratégique pour le développement du marché des obligations vertes (STA)

L’Alliance stratégique pour le développement du marché des obligations vertes dans les économies émergentes du G20 est un partenariat develoPPP.de établi entre SEB AB et GIZ, où cette dernière travaille depuis trois ans dans l’intérêt public pour soutenir le développement d’un marché des obligations vertes robuste et durable dans les économies émergentes.

L’approche adoptée par la Société allemande de coopération internationale consiste à sensibiliser et à renforcer les compétences des différents acteurs du marché par le biais de la formation, d’un soutien consultatif bilatéral, ainsi que par le biais des produits de la connaissance tels que la recherche, les ouvrages publiés, les webinaires et cette formation en ligne.

Le Nordic Financial Services Group SEB AB a collaboré avec la Banque mondiale et une poignée d’investisseurs institutionnels tout au long de l’année 2007/2008, pour développer la première obligation verte de la Banque mondiale, qui est largement considérée comme la pierre angulaire de l’engagement des investisseurs institutionnels en faveur de l’élaboration de portefeuilles d’investissement propices au climat et destinés au grand public. Comptant parmi les plus importants conseillers structurels et souscripteurs, la SEB a dirigé l’émission d’un certain d’obligations vertes novatrices, y compris la première obligation verte municipale, la première obligation verte non supranationale et la première obligation verte de société. La SEB est également l’une des banques fondatrices des Principes pour les obligations vertes. Elle est membre du Comité exécutif des obligations vertes et sociales et dirigeait auparavant le Groupe de travail sur les examens externes. La Skandinaviska Enskilda Banken et les clients de la SEB ont été récompensés à plusieurs reprises pour leurs émissions obligataires émanant d’institutions telles que Global Capital, CBI, Environmental Finance et IFR.

La Deutsche Gesellschaft für Internationale Zusammenarbeit est une entreprise fédérale allemande d’intérêt public qui travaille conjointement avec les gouvernements, les organisations internationales, les entreprises, les acteurs de la société civile et les institutions dans le monde entier afin de promouvoir la coopération internationale en faveur du développement durable. Dans le cadre du programme develoPPP.de, nous travaillons pour le compte du ministère fédéral allemand pour la Coopération et le Développement économiques avec le secteur privé afin de soutenir des projets innovants dans les pays en développement et les économies émergentes dans le domaine du développement durable.

Plus d’informations sur le Partenariat pour l’action en faveur d’une économie verte (PAGE)

Le Partenariat pour l’action sur l’économie verte (PAGE) a été mis en place en 2013 en réponse à l’appel lancé lors de la Conférence des Nations Unies sur le développement durable 2012 (Rio+20) pour soutenir les pays qui souhaitent poursuivre des objectifs de croissance plus écologiques et plus inclusifs.

Le Partenariat pour l’action sur l’économie verte cherche à mettre la durabilité au cœur des politiques et des pratiques économiques pour faire avancer le Programme de développement durable à l’horizon 2030 et aide les nations et les régions à recadrer leurs politiques et pratiques économiques sur la durabilité afin de favoriser la croissance économique, de créer des revenus et des emplois, de réduire la pauvreté et les inégalités et de renforcer les fondements écologiques de leurs économies.

Le Partenariat pour l’action sur l’économie verte réunit cinq agences des Nations Unies – ONU Environnement, l’Organisation internationale du Travail, le Programme des Nations Unies pour le développement, l’Organisation des Nations Unies pour le développement industriel et l’Institut des Nations Unies pour la formation et la recherche – dont les mandats, l’expertise et les réseaux combinés peuvent offrir un soutien intégré et holistique aux pays en matière d’économie verte inclusive, assurant une cohérence et évitant les chevauchements.

Clause de non-responsabilité

Les désignations employées et la présentation adoptée dans ce produit d’information n’impliquent de la part de la SEB, de la GIZ et du PAGE aucune prise de position quant au statut juridique de tel ou tel pays, territoire, ville ou région ou de ses autorités, ou quant au tracé de leurs frontières. La référence à des entreprises ou à des produits de fabricants spécifiques, qu’ils soient ou non brevetés, n’implique en aucune manière une approbation ou une recommandation de la part de la SEB, de la GIZ et du PAGE au profit de ces produits par rapport à d’autres de nature similaire qui ne seraient pas mentionnés. Les opinions exprimées dans ce produit d’information sont celles du/des auteur(s) et ne reflètent pas nécessairement celles de la SEB, de la GIZ et du PAGE.

Contenu tiers — Chaque élément composant contenu dans le présent document n’est pas nécessairement la propriété de la SEB, la GIZ ou du PAGE. La SEB, la GIZ et le PAGE ne garantissent donc pas que l’utilisation d’un élément composant ou d’une composante individuelle appartenant à des tiers contenus dans l’œuvre ne porte pas atteinte aux droits de ces tiers. Le risque de réclamations résultant d’une telle infraction dépend de vous exclusivement. Si vous souhaitez réutiliser une composante de l’œuvre, il est de votre responsabilité de déterminer si cette réutilisation nécessite une autorisation et d’obtenir la permission du titulaire du droit d’auteur. Des exemples d’éléments composants peuvent comprendre, mais sans s’y limiter, des tableaux, des chiffres ou des images.

 

Le commerce a le pouvoir de verdir la reprise économique après la pandémie. La demande mondiale en biens et services environnementaux devrait augmenter, à mesure que les pays déploient leurs plans de sauvetage comportant d’importantes dispositions en faveur de solutions respectueuses du climat. Ce cours permet aux participants de découvrir les approches clés qui permettront de tirer parti des opportunités commerciales qu’offre le commerce écologique.

S'inscrire
  • Économie Verte
  • Financement
  • Villes
  • Énergie

Cours autonome

2 heures

Bienvenue

La structure du commerce mondial montre que si de nombreux pays en développement jouent aujourd’hui un rôle croissant dans le commerce, de nombreux autres pays, en particulier les pays les moins avancés qui représentent moins de 1 % de l’ensemble du commerce mondial, sont laissés de côté. Toujours fortement tributaires des produits fabriqués à partir de ressources naturelles et des matières premières pour leurs exportations, ces pays sont très vulnérables aux chocs économiques et environnementaux.

La transition vers une économie verte inclusive représente d’importantes opportunités. En exploitant la demande mondiale croissante en biens et services environnementaux, ainsi que la demande des consommateurs pour des produits plus durables, les pays peuvent diversifier leurs économies, réduire leur dépendance à l’égard des produits de base et renforcer leur compétitivité. Ainsi, les sociétés promeuvent un développement durable à long terme tout en renforçant leur capacité à relever les multiples défis environnementaux qui les attendent.

Le commerce a également le pouvoir de verdir la reprise économique suite à la crise de COVID-19. La demande mondiale en biens et services environnementaux devrait augmenter à mesure que les pays déploient des plans de relance économique comportant d’importantes dispositions en faveur de solutions respectueuses du climat. Même si ce cours a été élaboré avant l’arrivée de la COVID-19, son contenu demeure ainsi pertinent dans le cadre des discussions politiques actuelles.

Sur le plan pratique, il est difficile, mais nécessaire de s’assurer que les pays sont à la fois conscients de ces opportunités et qu’ils possèdent les connaissances et les compétences nécessaires pour en tirer parti. Pour relever ce défi, le cours entend initier les participants intéressés des gouvernements, des entreprises et de la société civile aux diverses approches qui peuvent être adoptées pour exploiter les opportunités offertes par le commerce écologique.

Si vous rencontrez des problèmes ou si vous avez des questions, veuillez consulter notre page d’aide.

Qu’apprendrez-vous ?

Au terme de ce cours, les participants seront en mesure de :

  • décrire l’évolution des cadres juridiques et de gouvernance qui sous-tendent l’interface entre le commerce et l’économie verte
  • identifier les défis perçus et les opportunités potentielles liés au commerce dans le cadre de la transition vers une économie verte
  • décrire les conditions politiques favorables à la promotion de pratiques commerciales écologiques
  • mettre en avant des études de cas sectorielles illustrant le commerce écologique en action

Le cours en un coup d’œil

Le cours vise à permettre aux participants d’acquérir une solide compréhension des instruments politiques et des conditions favorables nécessaires aux pays pour faire progresser la transition vers l’économie verte par le biais du commerce écologique et inversement. Ce cours s’articule autour de quatre modules. Chaque module dure environ 20 minutes.

  1. L’interface entre le commerce et l’environnement
  2. Les tensions perçues et les synergies entre la libéralisation des échanges et l’économie verte
  3. Les conditions favorables et la conception des politiques en faveur du commerce écologique
  4. Saisir les opportunités sectorielles

Obtenez un certificat !

Un dernier jeu-questionnaire composé de dix questions à choix multiples sert à évaluer les connaissances acquises par les apprenants par rapport aux objectifs d’apprentissage du cours. Vous pouvez y répondre à tout moment. Jusqu’à trois tentatives sont possibles. Pour réussir au jeu-questionnaire, l’apprenant doit obtenir une note au moins égale ou supérieure à 70 %. Après avoir répondu au quiz avec succès, une attestation de réussite sera disponible en téléchargement sur la page Certification du cours.

Partenaires

Ce cours a été élaboré sous l’égide du Partenariat pour l’action en faveur d’une économie verte (PAGE). PAGE réunit cinq agences des Nations Unies – ONU Environnement, l’Organisation internationale du Travail, le Programme des Nations Unies pour le développement, l’Organisation des Nations Unies pour le développement industriel et l’Institut des Nations Unies pour la formation et la recherche – dont les mandats, les expertises et les réseaux combinés peuvent offrir un soutien intégré et holistique aux pays en matière d’économie verte inclusive.

L’application de méthodologies d’indicateurs de l’économie verte nécessite de former les responsables politiques à les utiliser dans leurs contextes nationaux respectifs. Ce cours présente ces indicateurs et explique comment utiliser les méthodologies qui serviront à les sélectionner et à les appliquer, en mettant l’accent sur ceux définis par Partenariat pour l’action en faveur d’une économie verte.

S'inscrire
  • Économie Verte
  • Financement

Cours autonome

2 heures

Bienvenue

Les décideurs ont souvent besoin d’être formés pour apprendre à appliquer les méthodologies d’indicateurs de l’économie verte, y compris celles développées par le Partenariat pour l’action en faveur d’une économie verte (PAGE), dans leurs contextes nationaux. En effet, les pays ont besoin d’une formation pour développer des cadres indicateurs nationaux adaptés et flexibles qui répondent à leurs priorités de développement et à leurs capacités statistiques et facilitent leurs efforts de suivi des progrès réalisés sur la voie de l’économie verte.

Ce cours vise à introduire le concept d’indicateurs pour appuyer l’élaboration de politiques en faveur d’une économie verte inclusive (EVI) et à montrer comment utiliser les méthodologies pour sélectionner et appliquer les indicateurs. Son objectif est de rendre les pays capables de choisir des indicateurs de l’EVI applicables à leurs contextes nationaux, notamment au regard de l’action menée pour réaliser les objectifs de développement durable.

Si vous rencontrez des problèmes ou si vous avez des questions, veuillez consulter notre page d’aide.

Qu’apprendrez-vous ?

Ce cours explique comment les indicateurs peuvent appuyer l’élaboration de politiques en mesurant les progrès réalisés sur la voie de l’économie verte inclusive. Il examine les cadres conceptuels afin d’aider les pays à sélectionner des indicateurs et décrit les différentes approches qui peuvent être adoptées pour la mesure des indicateurs. Enfin, le cours s’intéresse au processus de sélection des indicateurs et examine les cadres d’indicateurs utilisés par certaines organisations internationales.

À la fin du cours, les participants seront capables de :

  • décrire le rôle et la valeur des cadres d’indicateurs de l’économie verte et la manière dont ils contribuent à améliorer les politiques en faveur d’une économie verte
  • décrire les cadres d’indicateurs de l’économie verte et leurs liens avec les Objectifs de développement durable (ODD)
  • analyser le processus de hiérarchisation et de sélection des indicateurs ainsi que la manière dont il peut être intégré dans un cadre national de surveillance de l’économie verte

Le cours en un coup d’œil

Le cours est autonome et s’articule autour de quatre modules :

  1. Présentation des concepts
  2. Choisir des cadres d’indicateurs appropriés pour l’économie verte (EV)
  3. Méthodes de mesure
  4. Sélectionner les indicateurs de l’économie verte

Chaque module dure environ 30 minutes. Un glossaire téléchargeable est disponible pour vous aider à comprendre les concepts et les termes techniques pertinents employés pendant le cours (veillez à le télécharger avant de commencer le cours).

Obtenez un certificat !

Un dernier jeu-questionnaire composé de dix questions à choix multiples sert à évaluer les connaissances acquises par les apprenants par rapport aux objectifs d’apprentissage du cours. Vous pouvez y répondre à tout moment. Jusqu’à trois tentatives sont possibles. Pour réussir au jeu-questionnaire, l’apprenant doit obtenir une note au moins égale ou supérieure à 70 %. Après avoir répondu au quiz avec succès, un certificat d’achèvement sera disponible en téléchargement sur la page Certification du cours.

Partenaires

Ce cours a été élaboré sous l’égide du Partenariat pour l’action en faveur d’une économie verte (PAGE), en collaboration avec le Centre international de formation de l’Organisation internationale du Travail (CIF-OIT)

Les politiques industrielles écologiques visent à accroître la productivité, à stimuler la compétitivité et à promouvoir la croissance, tout en poursuivant des objectifs sociaux et environnementaux. Ce cours de perfectionnement fournit aux participants des outils conceptuels, des exemples ainsi que des méthodes pédagogiques à appliquer dans le cadre de leurs propres activités.

 

« J’ai trouvé ce cours extrêmement utile pour ma carrière. Cours excellent dans l’ensemble. » – Apprenant du Brésil

S'inscrire
  • Économie Verte

Cours autonome

30 heures

Bienvenue

La politique industrielle — soit les mesures stratégiques prises par les gouvernements pour promouvoir de nouveaux secteurs économiques et accélérer les changements structurels — a toujours été utilisée pour améliorer la productivité, stimuler la compétitivité et promouvoir la croissance économique. Aujourd’hui, la politique industrielle écologique suit cette même approche de changement structurel dicté par l’État tout en favorisant des objectifs sociaux et environnementaux plus larges.

En s’appuyant sur des exemples récents de politique industrielle écologique, les pays peuvent tirer avantage de la politique industrielle traditionnelle tout en accélérant le passage d’une production industrielle à forte intensité de carbone vers des modèles plus durables, faisant ainsi progresser la transition vers une économie verte tout en réduisant les nombreux risques environnementaux à venir.

Le cours est conçu pour faire progresser l’apprentissage de la politique industrielle écologique à un haut niveau technique et s’adresse à deux types d’utilisateurs. Tout d’abord, le cours fournit aux apprenants individuels les connaissances et les outils conceptuels nécessaires pour appréhender et façonner le débat mondial sur la modernisation de la base industrielle de nos économies. Ensuite, les professeurs et les formateurs sont encouragés à utiliser le matériel pédagogique dans le cadre de leurs activités d’apprentissage, par exemple en les intégrant dans les curriculums et/ou programmes existants.

Si vous rencontrez des problèmes ou si vous avez des questions, veuillez consulter notre page d’aide.

Qu’apprendrez-vous ?

Le contenu du cours est conçu de manière à atteindre les objectifs d’apprentissage suivants :

  • Expliquer les motifs sous-jacents au développement de l’industrie verte
  • Différencier les principaux concepts liés à la politique industrielle écologique
  • Mettre en avant les données empiriques pertinentes à l’appui des réformes politiques
  • Distinguer les instruments politiques favorables au changement structurel
  • Évaluer les considérations stratégiques lors de la conception, de la mise en œuvre et de l’évaluation des politiques
  • Décrire la relation entre la politique industrielle écologique et le commerce

Le cours en un coup d’œil

Le cours offre un large panorama des considérations conceptuelles et empiriques clés inhérentes au débat mondial actuel sur la politique industrielle écologique à travers cinq modules. Chaque module aborde un ensemble spécifique de questions :

  1. La politique industrielle : les obstacles et les opportunités
  2. La politique industrielle écologique : les fondements conceptuels
  3. Le développement stratégique de la politique industrielle écologique
  4. Les instruments de la politique industrielle écologique
  5. La politique industrielle écologique et le commerce

Obtenez votre certificat !

Les utilisateurs qui suivent le cours autonome en ligne obtiennent un certificat d’achèvement après avoir répondu au quiz final avec succès. Après validation des critères de certification, les utilisateurs peuvent télécharger le certificat sous l’onglet « Certification ».

Partenaires

Répondant à la nécessité de parvenir à une masse critique d’agents de changement, le Programme des Nations Unies pour l’environnement (PNUE), l’Organisation des Nations Unies pour le développement industriel (ONUDI) et l’Institut des Nations Unies pour la formation et la recherche (UNITAR) ont élaboré ce cours dans le cadre du Partenariat pour l’action en faveur d’une l’économie verte (PAGE).

Déclaration de non-responsabilité

Les documents contenus dans ce cours peuvent être reproduits en tout ou en partie et sous quelque forme que ce soit à des fins éducatives ou à but non lucratif sans l’autorisation spéciale du titulaire du droit d’auteur, sous réserve de faire mention de la source. Ce matériel ne peut être vendu ni utilisé à quelque fin commerciale que ce soit sans l’autorisation préalable écrite du Secrétariat de la PAGE.