L’atelier à mi-parcours a eu lieu à Nakuru, Kenya, et a rassemblé pendant deux jours des parties intéressées en provenance de différents points du pays afin d’avancer dans l’élaboration de la Stratégie nationale d’apprentissage sur les changements climatiques. Poursuivez votre lecture pour en apprendre davantage sur l’effort d’alphabétisation climatique à grande échelle entrepris au Kenya.

L’atelier à mi-parcours, qui a eu lieu les 12 et 13 janvier 2021 à Nakuru, au Kenya, avait pour but d’élaborer le Plan d’action pour la Stratégie nationale d’apprentissage sur les changements climatiques. Il a rassemblé 50 participants des secteurs public et privé, de la société civile, du milieu académique et de la formation, des associations de jeunes et des créateurs du milieu artistique.

Le but de l’atelier était de concevoir un plan d’action axé sur les résultats, qui permette d’aborder les besoins éducatifs et de renforcer les capacités institutionnelles, pour pouvoir répondre à la demande de formation dans les secteurs prioritaires de l’éducation, l’environnement, l’énergie, l’agriculture, l’eau et l’assainissement et l’irrigation, ainsi que dans les thèmes transversaux du renforcement des capacités, la sensibilisation du public, le genre, et la participation des jeunes. La réunion a été officiellement inaugurée par la directrice du Programme de coordination sur les changements climatiques, Mme Pacifica Ogola, au nom du secrétaire principal, du ministère de l’Environnement et des Forêts. Elle a rappelé que le Kenya devra faire preuve de volontarisme pour atteindre l’objectif récemment mis à jour dans ses NDC, qui vise une réduction des émissions industrielles de 32%.  En outre, Mme Ogola a invité les participants à faire preuve d’audace pour concevoir une Stratégie d’apprentissage qui ne se limite pas au contexte actuel du Kenya, une stratégie axée sur tous les kényans qui réalise le principe de « ne laisser personne derrière ».

Dans un esprit d’échange, l’Ambassadeur d’UN CC : Learn, au Ghana, et responsable principal du programme de l’Agence de protection de l’environnement de Ghana (EPA en anglais), M. Emmanuel Tachie-Obeng, s’est adressé aux parties prenantes et a donné un intéressant aperçu sur le parcours du Ghana, depuis l’élaboration de sa stratégie jusqu’aux actions d’apprentissage déjà lancées.

Les participants à cet intense atelier de deux jours se sont fondés sur les résultats d’une évaluation approfondie de l’offre et des besoins d’apprentissage actuels, qui s’est déroulée aux mois de novembre et décembre de 2020. L’évaluation approfondie a mis en œuvre un processus consultatif, impliquant un groupe diversifié de parties prenantes. Plus de 200 participants ont pris part aux discussions de groupe virtuelle, tandis que 59 institutions et 130 personnes ont rempli les deux enquêtes en ligne.

Ce travail a permis d’assoir une référence à l’aune de laquelle pourront être mesurées les actions à réaliser et a donné un important aperçu des actions d’apprentissage proposées dans les différents secteurs, tant au niveau individuel qu’institutionnel, qui mèneront à un changement systémique global.

Le Plan d’action d’apprentissage élaboré à la suite des consultations de l’atelier à mi-parcours marque un tournant dans la manière dont le Kenya aborde les éléments les plus fondamentaux de l’action climatique à travers de la Stratégie d’apprentissage sur les changements climatiques, une approche qui permet à la société de faire partie de la solution.

Ce tutoriel en ligne nouvellement lancé vous apporte deux décennies d’expérience du Fonds d’Equipement des Nations Unies (FENU) dans le cadre du financement du développement local. Découvrez comment les gouvernements locaux des pays les moins avancés peuvent dévoiler et maximiser l’action en faveur de l’adaptation au changement climatique par le biais du Mécanisme de financement de l’adaptation des modes de vie au climat local (LoCAL).

Dans quelle mesure les gouvernements locaux peuvent-ils lutter efficacement contre le changement climatique? Afin de répondre à cette question et de faire la lumière sur l’importance des gouvernements locaux dans la lutte contre le changement climatique, UN CC:Learn s’est associé au Fonds d’Equipement des Nations Unies (FENU)  pour fournir un nouveau tutoriel en ligne sur le Mécanisme  de financement LoCAL qui aborde le rôle que jouent ces gouvernements dans les pays les moins avancés (PMA) dans le processus d’identification et d’exécution des meilleures solutions d’adaptation au changement climatique.

Les gouvernements locaux dans les PMA sont particulièrement bien équipés pour répondre aux besoins de la population locale et fournir des investissements d’adaptation de petite à moyenne importance. Cependant, ils se heurtent souvent à des contraintes financières qui entravent ces activités. Afin de combler cette lacune et aider à résoudre ce problème, le Mécanisme de financement de l’adaptation des modes de vie au climat local (LoCAL) peut être un outil efficace pour habiliter les gouvernements locaux à réaliser leurs Contributions Nationales Déterminées (CND) et leurs Plans Nationaux d’Adaptation (PNA).

Ce tutoriel en ligne vise à permettre une incursion à travers le mécanisme de financement LoCAL. À l’aide d’une vidéo de 4 minutes et d’une leçon interactive, cette ressource d’apprentissage répond à une série de questions comme : Pourquoi les gouvernements locaux sont-ils en mesure de s’attaquer au changement climatique au niveau local? Comment le mécanisme de financement LoCAL aide-t-il les gouvernements locaux à faire face au changement climatique ? De quelles composantes dépend LoCAL et comment sont-elles interconnectées ? Où opère LoCAL? Etc.

Bien qu’ouvert à tout le monde, les personnes qui peuvent bénéficier énormément de ce tutoriel sont:

  • Les agents sur le terrain/les volontaires des Nations Unies et le personnel des gouvernements locaux/centraux qui participent activement à la mise en œuvre de LoCAL au niveau des pays.
  • Les experts de FENU et experts nationaux qui contribuent à la phase de cadrage et de conception et dirigent la mise en œuvre de LoCAL.
  • Le public engagé et les professionnels qui cherchent à comprendre les moyens de tirer parti du financement de l’adaptation au climat au niveau local.

Ce tutoriel en ligne est actuellement disponible en anglais et peut être consulté ici.

Il est essentiel que les experts climatiques des pays en développement participent aux rapports du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC).  Le cours permet aux nouveaux examinateurs et aux experts climatiques en début de carrière de comprendre le fonctionnement du GIEC et de contribuer à ses projets de rapport.

S'inscrire
  • Adaptation
  • Changement Climatique
  • Science

Tutoriel

3 heures

Bienvenue

Ce mini cours en ligne vise à accroître la participation d’experts du climat des pays en développement dans le rapport du GIEC(Groupe d’experts Intergouvernemental sur l’Evolution du Climat), ou en anglais l’IPCC, Le cours permet aux examinateurs débutants et aux experts en climat de début de carrière de comprendre comment fonctionne le IPCC et comment influencer ses projets de rapports en fournissant des commentaires sur les chapitres. Il est particulièrement important que les examinateurs des pays en développement possédant de nombreuses connaissances régionales et locales apportent leur expertise aux évaluations de l’IPCC, afin de maintenir un équilibre entre les contributions scientifiques de toutes les régions du monde.

Le cours complet a été ciblé sur la période d’examen du projet de premier ordre du rapport du groupe de travail II sur les impacts, l’adaptation et la vulnérabilité aux changements climatiques, du 18 octobre au 13 décembre 2019, et comprenait deux webinaires et une partie de coaching personnel. Bien que cette période d’examen soit terminée, les webinaires fournissent toujours un bon contexte pour l’examen des futurs projets de rapports de l’IPCC. De plus amples informations sur la planification des rapports de l’IPCC sont disponibles sur son calendrier.

À qui s’adressent ces webinaires ?

  • Le public engagé et les praticiens intéressés à comprendre le IPCC et leurs rapports.
  • Nouveaux examinateurs et experts du climat en début de carrière souhaitant contribuer à la qualité et à la pertinence des rapports de l’IPCC.
  • Des experts climatiques des pays en développement souhaitant apporter leur expertise régionale et locale en matière de connaissances aux évaluations de l’IPCC.

Le cours en un coup d’œil

Les webinaires sont divisés en courtes vidéos de 5 à 10 minutes, chacune se concentrant sur un sujet différent. Ils sont en anglais, avec des sous-titres en français. Les utilisateurs ont la possibilité de regarder librement n’importe quelle vidéo, en fonction de leurs intérêts, et de télécharger la présentation complète (en français) en format PDF.

Exigences d’achèvement

Ce cours n’a pas d’évaluation de l’apprentissage, donc aucun certificat d’achèvement ne sera délivré.

Partenaires

Le cours a été développé par Future Climate for Africa (FCFA) grâce à un partenariat entre SouthSouthNorth et Climate Contact Consultancy. Vous trouverez plus d’informations sur le cours sur le site web de la FCFA. Les webinaires sont disponibles sur UN CC: e-Learn via le nouveau programme d’affiliation UN CC: Learn, qui met en avant des produits de formation en ligne de haute qualité sur le changement climatique développés par des institutions reconnues en dehors du cadre du programme UN CC: Learn / sans le soutien du Secrétariat UN CC: Learn, conformément à des critères d’affiliation spécifiques. L’objectif du programme d’affiliation UN CC: Learn est d’améliorer la connaissance du climat dans le monde grâce à la diffusion de produits d’apprentissage de haut niveau qui complètent les ressources UN CC: Learn.

Pour lutter contre le changement climatique, il faut faire des choix entre une série d’actions possibles nécessitant des informations sur les conditions climatiques passées, présentes et futures potentielles. Le cours présente comment renforcer les PAN grâce à l’information sur le climat, à une action politique coordonnée et à l’avis de la communauté hydrométéorologique mondiale.

 

« J’ai vraiment apprécié ce cours, car il m’a permis d’accroître considérablement mes connaissances en matière de climatologie. Le mode de prestation est, bien sûr, très bien organisé et efficace ». – Apprenant du Pakistan.

S'inscrire
  • Adaptation
  • Changement Climatique
  • Science

Cours autonome

6 heures

Bienvenue

Dans un monde qui semble moins susceptible de rester à moins de 2°C de la limite du réchauffement climatique par rapport aux niveaux préindustriels, les individus doivent faire des choix entre une série d’actions possibles nécessitant des informations sur les conditions climatiques passées, présentes et potentielles futures. L’adaptation au changement climatique exige la production des meilleures informations scientifiques possibles sur les tendances climatiques et leurs impacts sociétaux.

Le cours Intégrer l’information sur les risques climatiques dans les PNA montre comment renforcer les plans nationaux d’adaptation  (PNA) par des informations climatiques appropriées et une action politique coordonnée, permettant à différents types d’institutions et d’acteurs de travailler ensemble dans un cadre de collaboration, en puisant dans les ressources de la communauté hydrométéorologique mondiale dans son ensemble.

Ce que vous apprendrez

Au terme de ce cours, vous serez en mesure de :

  1. Décrire l’importance de l’information climatologique dans la planification et la prise de décisions en matière d’adaptation
  2. Identifier les ressources techniques pour l’évaluation des risques climatiques
  3. Étudier le rôle des Services hydrométéorologiques nationaux dans le processus des PNA
  4. Expliquer comment l’information scientifique sur le climat peut améliorer les actions prioritaires pour le climat
  5. Identifier les produits et services climatologiques qui appuient les PNA
  6. Expliquer comment promouvoir des partenariats efficaces entre les producteurs et les utilisateurs d’information climatologique

Vue d’ensemble du cours

Ce cours est conçu pour répondre aux besoins d’apprentissage des fournisseurs de services climatologiques (Services hydrométéorologiques nationaux, organismes de recherche/universitaires et organisations internationales) et des utilisateurs (p. ex. décideurs, investisseurs privés, organisations non gouvernementales, etc.), ainsi que de ceux qui travaillent à l’interface de la science et de la politique à des fins de sensibilisation ou de communication.

La formation est modulaire et vous donne la liberté de choisir et de combiner différents modules thématiques. Il y a deux thèmes principaux ou filières d’apprentissage disponibles, comme l’illustre la figure ci-dessous.

  • Filière d’apprentissage 1: Production d’informations climatologiques pour les PNA
  • Filière d’apprentissage 2: Utilisation de l’information climatologique pour les PNA

Les deux filières d’apprentissage ont en commun les modules d’introduction et de synthèse.

Comment choisir la filière d’apprentissage qui correspond le mieux à votre profil et à vos besoins d’apprentissage ?

Une fois que vous avez terminé le module Introduction, vous êtes invité à passer un test. En fonction de vos réponses aux cinq questions du test, il vous sera conseillé de suivre la filière d’apprentissage 1 ou 2, ou les deux.

Conditions d’achèvement

Chaque filière d’apprentissage se termine par un quiz qui vous permettra d’évaluer les connaissances que vous allez acquérir. Si vous réussissez le test avec une note minimale de 70 %, un certificat de réussite vous sera délivré. Si vous choisissez de suivre les deux filières d’apprentissage, vous pouvez recevoir deux certificats en passant les deux quiz.


Les citoyens de tous les pays doivent comprendre le changement climatique et ce qu’il signifie pour eux et pour le monde. Le cours fournit une introduction aux actions clés en matière de climat, telles que l’adaptation, le développement à faible émission de carbone, le financement du climat et les négociations sur le climat. Les participants formuleront également une promesse, un projet ou une politique.

 

 

« J’ai adoré ce cours – il m’a aidé à comprendre la manière dont notre climat change et ce qu’il faut faire pour arrêter le changement climatique. Il m’a motivé à continuer à apprendre, à m’impliquer et à agir ». – Un apprenant indien.

S'inscrire
  • Changement Climatique
  • Jeunesse
  • Adaptation
  • Financement
  • Science
  • Éducation
  • Villes
  • Énergie

Cours autonome

8 heures

Pensez, apprendre, agir pour le climat !

Le cours vous aidera à comprendre ce qu’est le changement climatique, en quoi il vous touche vous et les autres, et ce qui peut être fait contre sa progression. Après avoir terminé le cours, les participants seront en mesure de répondre aux questions suivantes :

  • Qu’est-ce que le changement climatique ?
  • Comment prévoyons-nous de nous adapter aux conséquences négatives du changement climatique?
  • Quelles opportunités existent pour un avenir faible en carbone ?
  • Comment prévoyons-nous de financer les mesures pour le climat ?
  • Comment fonctionnent les négociations sur le changement climatique ?

Les participants pourrons également développer un plan ou projet concret d’action pour lutter contre le changement climatique !

Le cours en un coup d’œil

Module 1: Qu’est ce que le changement climatique et en quoi nous affecte t’il ?
Module 2: Comment s’adapter au changement climatique ?
Module 3: Comment atténuer le changement climatique ?
Module 4: Comment planifier et financer l’action contre le changement climatique ?
Module 5: Comment fonctionnent les négociations sur le changement climatique ?
Module 6: Comment agir sur le changement climatique en pratique ?

Il faut deux heures pour compléter chaque module, le temps de regarder les vidéos, suivre les leçons et faire les exercices qui vous présenteront différents aspects du changement climatique !

Vos professeurs

Maxx Diley, Directeur, Prévision et adaptation du climat, Organisation Météorologique mondiale (OMM). Avant de rejoindre l’OMM, Maxx dirigeait l’équipe au programme de développement des Nations Unies, à l’Institut international de recherche sur le climat et la société (IRI) à l’université de Columbia à New York. Avant cela, il a travaillé au service de gestion des catastrophes de la banque mondiale et aux États-Unis. Bureau américain de l’Agence pour le développement international. Il a conçu, géré et contribué aux programmes de gestion de risques et catastrophes en Afrique, en Amérique latine et en Asie, et a rédigé de nombreux documents sur la réduction des catastrophes et sujets liés au climat.

Motsomi Maletjane, Chef d’équipe, unité PMA, Plans et mesures d’adaptation nationale, programme d’adaptation, Secrétariat de la CCNUCC. Dans le plan national d’adaptation et le sous-programme politique. Il travaille sur les sujets liés aux PMA dans le cadre de la Convention et soutient le travail des groupes d’experts sur les pays les moins avancés sur les programmes nationaux d’action d’adaptation (PNAA), les plans nationaux d’adaptation (PNA) et le programme de travail des PMA.

Miguel Naranjo, Responsable de programme, Action mondiale pour le climat, Secrétariat de la CCNUCC. Il a travaillé en tant qu’ingénieur de procédé et responsable environnemental pour une entreprise transnationale avant de rejoindre l’équipe sur le changement climatique des Nations Unies sur l’environnement au bureau régional pour l’Amérique latine et les Caraïbes. Il a rejoint le Secrétariat des Nations Unies sur le changement climatique en 2011, où il s’est ensuite concentré sur le renforcement des capacités des mécanismes d’atténuation et de marché de carbone, et sur la promotion d’action pour le climat dans le secteur privé et auprès d’autres parties prenantes pour atteindre les objectifs de l’Accord de Paris et les objectifs de développement durable.

Steven Stone, Chef des ressources et des banches commerciales, ONU Environnement. Steven possède un doctorat en ressources économiques de l’université de Cornell et a plus de 20 ans d’expérience professionnelle dans la gestion de l’environnement et des ressources naturelles. En tant que responsable de secteur, Steven dirige une équipe dévouée à l’approfondissement de la base de connaissance, à atteindre et soutenir les pays sur les questions environnementales et de ressources économiques comme élément clé de mesures économiques, commerciales et d’investissement.

Dr. Martin Frick, Directeur principal, coordination de mesure et programme, Secrétariat de la CCNUCC. En tant que directeur principal, Martin Frick supervise le travail de la CCNUCC pour soutenir la mise en place de l’Accord de Paris et l’action pour le climat. Il a auparavant travaillé comme directeur du changement climatique à la UNFAO. Il était le représentant allemand des droits de l’homme et des affaires humanitaires à l’Assemblée générale de l’ONU et agissait en tant que premier négociateur de l’Union européenne pour établir le Conseil des droits de l’homme de l’ONU. Il possède un doctorat en droit et était un grand maître de conférence à l’école d’études politiques de Hertie à Berlin.

Niclas Svenningsen, Responsable, Action mondiale pour le climat, Secrétariat de la CCNUCC. Il est en charge de développer et de renforcer les approches et stratégies pour catalyser l’action climatique dans le cadre de, et en plus de, d’activités mandatés par la CCNUCC. Il travaillait auparavant avec le Programme des Nations unies pour l’Environnement (PNUE) où il était responsable de la stratégie climatique neutre du système des Nations Unies, ainsi que pour la mise en œuvre des programmes du PNUE pour les constructions durables, le développement urbain et l’approvisionnement durable.

Trois niveaux d’aptitude climat

Vous pouvez apprendre selon vos besoins, intérêts et temps disponible. Mais n’oubliez pas ! Le temps et les efforts investis dans votre court correspondront à vos connaissances climatiques!

Trois niveaux d’apprentissage climatique correspondant à l’APTITUDE CLIMAT peuvent être obtenus via ce cours :

Niveau 1: Vous connaissez le climat Regardez toutes les vidéos et répondez à tous les quizz.

Niveau 2: Vous pouvez enseigner le climat Regardez toutes les vidéos, complétez les leçons et répondez à tous les quizz.

Niveau 3: Vous pouvez agir pour le climat Regardez toutes les vidéos, complétez les leçons, les activités et répondez à tous les quizz.

Obtenez votre certificat

Un certificat sera disponible après avoir terminé le cours. Une fois que vous avez complété 70% des activités (y compris les quizz, les vidéos et les exercices), vous recevrez un certificat de réalisation.

Votre certificat sera automatiquement disponible pour le téléchargement dans l’onglet « Certification » sur la page principal du cours.

Partenaires

Un remerciement tout particulier à tous les partenaires pédagogiques de l’ UN CC:Learn pour le développement de ce cours !

Il est devenu essentiel pour de nombreux gouvernements à travers le monde d’intégrer les risques et les opportunités liés au changement climatique dans la préparation du budget. Ce cours explique comment les gouvernements peuvent relever le défi du changement climatique grâce à une meilleure budgétisation.

S'inscrire
  • Adaptation
  • Changement Climatique
  • Financement

Tutoriel

0.45 heures

Bienvenue

Ce tutoriel explique comment les gouvernements peuvent relever le défi du changement climatique grâce à une meilleure budgétisation, qui intègre les risques et les opportunités liés au changement climatique dans la préparation du budget.

Le tutoriel est divisé en cinq parties. Le cours dure environ 45 minutes au total.

Critères de réussite

Ce cours ne comporte pas d’évaluation et aucun certificat ne sera donc délivré.

Partenaires

Le tutoriel a été élaboré dans le cadre du projet Renforcer la gouvernance du financement du changement climatique au profit des populations pauvres et vulnérables (2012-2016) du PNUD, avec le soutien du gouvernement suédois. Le contenu s’appuie sur les travaux méthodologiques de Kit Nicholson.

Il existe un lien crucial entre l’adaptation au changement climatique, l’agriculture et le développement durable. Ce cours en ligne ouvert massif (MOOC) analyse les aspects clés de ce lien, tels que le genre, les PNA, les savoirs traditionnels et fait le lien avec d’autres secteurs, comme la foresterie.

S'inscrire
  • Adaptation
  • Changement Climatique

0.45 heures

Le budget national joue un rôle essentiel dans la réponse d’un pays au changement climatique. Ce cours vise à mieux comprendre les liens entre la politique climatique et les finances publiques, et comprend des recommandations spécifiques destinées aux représentants du gouvernement.

S'inscrire
  • Adaptation
  • Changement Climatique
  • Financement

Tutoriel

0.45 heures

Bienvenue

Ce tutoriel vise à mieux comprendre les liens entre la politique climatique et les finances publiques, étant donné que le budget national joue un rôle essentiel dans la réponse d’un pays au changement climatique.

Le tutoriel est divisé en cinq parties. Le cours dure environ 45 minutes au total.

Exigences d’achèvement

Ce cours ne comporte pas d’évaluation et aucun certificat ne sera donc délivré.

Partenaires

Le tutoriel a été développé par UNITAR dans le cadre du projet régional « Renforcer la gouvernance du financement du changement climatique au profit des populations pauvres et vulnérables en Asie et dans le Pacifique », mis en œuvre par le PNUD avec le soutien financier de l’Agence suédoise de coopération au développement (SIDA).

Le nouveau mini-cours en ligne sur « Comment examiner les rapports d’évaluation du GIEC – Webinaires et conseils pour les experts du climat », développé par Future Climate for Africa (FCFA), en collaboration avec SouthSouth-North et Climate Contact Consultancy, est la dernière ressource reconnu par le programme d’affiliation UN CC: Learn.

Le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) est considéré comme le principal organisme des Nations Unies évaluant la science du changement climatique, et il produit les publications les plus complètes sur le changement climatique depuis 1990. Les rapports d’évaluation du GIEC sont souvent les principales données scientifiques prises en compte. prise en compte par les décideurs du monde entier lors de l’élaboration des politiques sur le changement climatique.

Le nouveau mini-cours en ligne récemment lancé vise à accroître la participation d’experts examinateurs de tous les pays en développement à l’élaboration des rapports du GIEC. En particulier, il permet aux nouveaux examinateurs et aux experts du climat en début de carrière de comprendre comment fonctionne le processus de rapport du GIEC et comment ils peuvent contribuer à ses projets de rapports en fournissant des commentaires sur des chapitres et des sections spécifiques, en s’appuyant sur leurs connaissances, recherches et compétence. En augmentant la participation des examinateurs des pays en développement, davantage de données locales et régionales peuvent être ajoutées dans les versions finales des rapports. Cela permet d’équilibrer les connaissances scientifiques et de fournir un aperçu plus approfondi des derniers faits, données et informations liés au changement climatique.

Le mini-cours en ligne est composé de deux webinaires, divisés en une série de vidéos de 5 à 10 minutes, chacune se concentrant sur des sujets spécifiques :

1. Webinaire 1: Fonctionnement du GIEC et de son processus d’examen, notamment:

  • Le rôle du GIEC
  • Gouvernance et structure,
  • Produits du GIEC
  • Qu’est-ce qu’un style d’évaluation du GIEC
  • Le processus d’évaluation, y compris ses examens
  • Interactions du GIEC avec la société et l’élaboration des politiques

Ce webinaire est présenté par le Dr Leo Meyer et le professeur Jean-Pascal van Ypersele.

Webinaire 2: Comment examiner un projet de rapport du GIEC, y compris:

  • Procédures d’examen
  • Comment trouver son chemin dans un projet de rapport du GIEC
  • Juger des projets de textes, schémas et figures;
  • Analyse de la validité d’une déclaration
  • L’utilisation appropriée de la littérature scientifique grise et non anglaise
  • Formulation des commentaires d’examen efficaces
  • Conseils pratiques et autres documents d’orientation

Ce webinaire est présenté par le professeur Arthur Petersen et le Dr Leo Meyer.

Les apprenants ont la possibilité de regarder librement n’importe quelle vidéo, en fonction de leurs intérêts, et de télécharger la présentation complète en PDF. Des enregistrements vidéo avec sous-titres en français et en espagnol sont également disponibles, soutenus par des documents traduits. Cette nouvelle ressource est accessible sur la plate-forme d’apprentissage en ligne UN CC: Learn.

Le programme d’affiliation UN CC: Learn met en évidence des produits d’apprentissage en ligne de haute qualité sur le changement climatique développés par des institutions reconnues en dehors du cadre du programme UN CC: Learn / sans le soutien du Secrétariat UN CC: Learn, conformément à des critères d’affiliation spécifiques. L’objectif du programme d’affiliation UN CC: Learn est d’améliorer la connaissance du climat mondial par la diffusion de produits d’apprentissage de haut niveau qui complètent les ressources UN CC: Learn.

Cet événement de deux jours s’est basé sur l’expérience acquise lors de l’élaboration et de la mise en œuvre de la stratégie nationale d’apprentissage sur le changement climatique du Malawi pour 2013 et a permis d’apprendre des autres pays partenaires.

Les 12 et 13 mars 2020, le Département des Affaires Environnementales (EAD) du Malawi, en collaboration avec le PNUD Malawi et UN CC:Learn, a lancé le projet UN CC:Learn et organisé l’atelier de planification nationale. Cet événement de deux jours s’est appuyé sur les expériences acquises lors de l’élaboration et de la mise en œuvre de la Stratégie Nationale d’Apprentissage sur le Changement Climatique du Malawi en 2013, avec la possibilité d’apprendre d’autres pays partenaires. Il a également permis de renforcer le partenariat entre le Malawi et UN CC:Learn qui remonte à 2012.

L’atelier a apporté de nouvelles idées pour la révision de la Stratégie Nationale d’Apprentissage sur le Changement Climatique de 2013 et a permis de promouvoir le dialogue entre les principales parties prenantes au Malawi et dans d’autres pays partenaires. Les participants de différents secteurs au Malawi ainsi que les participants des pays partenaires, la Zambie et le Zimbabwe, ont pris part à des activités et des discussions visant à identifier les nouvelles priorités d’apprentissage et à faire le point sur ce qui a déjà été accompli, y compris une planification des activités du projet.  L’ONG partenaire régionale de UN CC:Learn, MIET Africa, a également participé et partagé ses contributions et son expertise dans le secteur de l’éducation.

Le premier jour, Mme Shamiso Najira, directrice adjointe du département des affaires environnementales et ambassadrice de UN CC:Learn, a exposé les principaux objectifs de la phase actuelle du Malawi :

  • Réviser et mettre à jour la stratégie nationale du Malawi pour l’apprentissage du changement climatique en 2013.
  • Établir une liste d’actions d’apprentissage prioritaires à mettre en œuvre et une stratégie de mobilisation des ressources pour assurer la mise en œuvre complète de la stratégie.
  • Identifier les principaux domaines prioritaires et les besoins d’apprentissage dans les domaines clés pertinents pour la mise en œuvre du NDC et du PAN.
  • Fournir un soutien et partager les expériences avec d’autres pays partenaires en Afrique australe, en Zambie et au Zimbabwe, afin de renforcer les capacités de mise en œuvre des Plans d’Adaptation Nationaux et des politiques et programmes liés aux contributions nationales.

Plusieurs parties de l’événement ont été consacrées à des présentations de partage d’expérience. MIET Africa, la Zambie et le Zimbabwe ont eu l’occasion de parler de leurs propres expériences en matière de développement de leurs stratégies nationales d’apprentissage sur le changement climatique, et d’informer les participants de l’état d’avancement de leurs projets. L’un des points forts a été le projet de la Zambie visant à intégrer le changement climatique dans les programmes d’enseignement nationaux tout en adaptant les plateformes et la terminologie à la jeunesse.

Avant de conclure, les participants ont formulé plusieurs suggestions pour l’avenir du Malawi, notamment relatives au renforcement des capacités des fonctionnaires, des enseignants des écoles publiques et privées et des professionnels travaillant dans des organisations religieuses sur les questions liées au changement climatique. Un autre point soulevé par les participants a été la nécessité de traduire les documents d’information dans les langues vernaculaires, ce qui permettrait à un plus grand nombre d’étudiants d’y accéder et augmenterait leur portée.

Depuis sa création, UN CC:Learn s’est engagé dans des programmes d’apprentissage sur le changement climatique avec des pays en développement d’Afrique, d’Asie et d’Amérique latine en vue de renforcer les ressources humaines, de promouvoir l’apprentissage sur le changement climatique et de développer les compétences pour faire avancer le programme national de développement sur le changement climatique dans les pays respectifs.