Dans le but d’adopter une approche plus stratégique de l’apprentissage sur le changement climatique, le gouvernement du Kenya a officiellement rejoint le partenariat UN CC:Learn et lancé son projet national UN CC:Learn.

Le Kenya est un pays qui joue un rôle de premier plan dans la lutte contre le changement climatique, avec plusieurs politiques nationales déjà en place, et qui participe activement à de multiples initiatives internationales. Dans le but de renforcer les processus existants en adoptant une approche plus stratégique de l’apprentissage sur le changement climatique, le gouvernement du Kenya a officiellement rejoint le partenariat CC:Learn des Nations Unies en 2018. Le projet UN CC:Learn Project to Strengthen Human Resources and Skills to Advance the Nationally Determined Contribution (NDC) et le National Adaptation Plan (NAP) du Kenya seront mis en œuvre selon une approche multipartite et intersectorielle sous la direction de la Direction du changement climatique du Ministère de l’environnement et des forêts, en collaboration avec l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) et l’équipe de pays des Nations Unies.

Pour maximiser les synergies et les impacts, le projet CC:Learn des Nations Unies sera étroitement aligné sur un nouveau programme du Fonds vert pour le climat (GCF) et du plan d’adaptation national (PAN), soutenu par la FAO, et intitulé « Renforcement des capacités de planification et de la mise en œuvre efficace de l’adaptation au changement climatique au Kenya ». Ce programme triennal vise à renforcer les capacités techniques et institutionnelles de la planification de l’adaptation dans les principaux ministères, départements et organismes, et à consolider la base des connaissances existantes sur la planification nationale de l’adaptation, en fournissant des résultats fondés sur des faits pour les PANs et à collaborer avec le secteur privé pour soutenir les efforts d’adaptation.

L’événement de lancement des projets GCF NAP Readiness et UN CC:Learn, donnant officiellement le coup d’envoi des deux initiatives, a eu lieu le 29 avril 2019, à Nairobi, Kenya. L’événement a réuni plusieurs représentants gouvernementaux et non gouvernementaux pour discuter des deux projets et de leurs liens, ainsi que de la planification de leur mise en œuvre.