Miser sur la population et la formation au développement vert et résilient face aux changements climatiques

Projets Nationaux

Projets des Pays pour Renforcer les Ressources Humaines et les Compétences dans la Lutte contre les Changements Climatiques

Afin d’encourager les pays à adopter une approche stratégique d’apprentissage relative aux changements climatiques et axée sur les résultats, UN CC:Learn soutient les projets nationaux visant à renforcer les ressources humaines et les compétences dans le domaine des changements climatiques. Par l’élaboration d’une stratégie nationale d’apprentissage relative aux changements climatiques, les pays partenaires fixent les domaines de priorités stratégiques et définissent des mesures concrètes pour renforcer le développement de l’apprentissage et des compétences relatifs aux changements climatiques. Avec l’aide offerte par la Direction suisse du développement et de la coopération, cinq projets pilotes ont été mis en œuvre entre 2011 et 2013 au Bénin, en République dominicaine, en Indonésie, au Malawi et en Ouganda. Pour la phase de 2014-2017, les pays partenaires supplémentaires comprennent le Burkina Faso, l’Ethiopie, le Ghana, le Kazakhstan et le Niger. UN CC:Learn soutient également une approche régionale d’apprentissage sur les changements climatiques par le Système d’intégration de l’Amérique centrale (SICA en espagnol).

Ces projets contribuent à l’application de l’article 6 de la CCNUCC et du Programme de travail de Doha. Ils appliquent également les principes fondamentaux de la Déclaration de Paris sur l’efficacité de l’aide, qui met l’accent sur la prise en charge locale, la responsabilisation des institutions nationales et l’alignement de l’appui des donateurs. 

Pilot-testing of an educational poster on climate change in Malawi.

Méthodologie – Comment élaborer et mettre en œuvre une stratégie nationale d’apprentissage relative aux changements climatiques

L’expérience des cinq pays pilotes a été recueillie dans une Note d’orientation pour le développement d’une stratégie nationale d’apprentissage sur les changements climatiques. Découvrez-en davantage sur les objectifs, les activités et les ressources des projets.​

Bonnes pratiques d’apprentissage issues du monde entier

Une carte rassemblant les « bonnes pratiques d’apprentissage » appliquées dans les pays partenaires de UN CC:Learn est disponible à l’adresse suivante.

Vous souhaitez rejoindre le partenariat ?

Les gouvernements qui s’intéressent aux possibilités de mettre en œuvre un projet national de UN CC:Learn sont invités à prendre contact avec le Secrétariat de UN CC:Learn (uncclearn@unitar.org). 

Objectifs

Les objectifs des projets nationaux consistent à:

  • encourager un processus systématique et conduit par les pays pour renforcer le développement des ressources humaines, de l’apprentissage et des compétences ;
  • définir les mesures spécifiques pour améliorer l’apprentissage sur les changements climatiques et renforcer les établissements d’enseignement ;
  • garantir que l’apprentissage sur les changements climatiques soit rattaché aux objectifs nationaux en matière de changements climatiques et aide à les atteindre ;
  • accroître la mobilisation des ressources, pour le développement des formations et des compétences, provenant des budgets nationaux et des partenaires extérieurs (organisations ou équipes de pays des Nations Unies, donateurs bilatéraux, fondations) ;
  • créer dans le pays une base de ressources humaines solide afin d’améliorer l’application de la CCNUCC.

Activités

Les projets pilotes nationaux de UN CC:Learn comprennent un grand nombre d’éléments étroitement reliés les uns aux autres.

Élaboration d’une stratégie nationale

La première étape importante des projets consiste à élaborer une stratégie nationale de renforcement des ressources humaines et des compétences pour la promotion d’un développement vert, faible en émissions et résilient au climat – ou, en bref, une stratégie nationale d’apprentissage relative aux changements climatiques. La stratégie vise à définir, au travers d’un processus conduit par les pays, des mesures à court et moyen terme pour renforcer le développement de l’apprentissage et des compétences. Elle comporte également des recommandations politiques afin de créer une base de ressources humaines à long terme. L’une des dimensions importantes de la stratégie nationale consiste à explorer les possibilités d’intégration de l’apprentissage au sein des systèmes et des initiatives existants. La stratégie est lancée lors d’un événement rassemblant les décideurs de haut niveau, les parties prenantes nationales, les partenaires de développement internationaux et d’autres organisations concernées.

Un atelier national de planification est organisé pour préparer l’élaboration de la stratégie. Il rassemble les représentants des principaux secteurs du gouvernement, des différents niveaux de gouvernement (par exemple, de l’échelle nationale, infranationale et locale), des établissements d’enseignement, de la société civile, du secteur privé, ainsi que des organismes des Nations Unies et d’autres partenaires de développement qui apportent leur aide (ou qui souhaiteraient l’apporter) dans le domaine de l’apprentissage sur les changements climatiques. L’objectif principal de l’atelier est de favoriser une discussion et de stimuler un processus de suivi structuré afin de développer une stratégie nationale d’apprentissage relative aux changements climatiques. L’atelier est pris en charge par le gouvernement national, avec le soutien technique et méthodologique de UN CC:Learn. 

Mise en œuvre de l’action prioritaire

Comme suite concrète du lancement de la stratégie nationale d’apprentissage relative aux changements climatiques, un certain nombre de mesures prioritaires seront mises en œuvre. Ces mesures seront appliquées par les institutions partenaires nationales ou locales, avec le soutien technique et méthodologique de UN CC:Learn et de son réseau.

Une action prioritaire peut, par exemple, comporter la mise en place de cours spécialisés dans les différents secteurs pour préparer des évaluations de la vulnérabilité, ou bien organiser des cours de développement des compétences afin de préparer les propositions à suivre au titre des régimes de financements climatiques internationaux, nouveaux ou déjà existants. Elle peut également inclure davantage de mesures à moyen terme, comme l’intégration des changements climatiques au sein des programmes scolaires de l’éducation nationale et des établissements de formation. Toutes ces mesures seront en lien avec les stratégies et les processus existants et les encourageront en se centrant sur la dimension du développement de l’apprentissage et des compétences. 

Évaluation et reconnaissance des enseignements tirés

Vers la fin du projet, une évaluation indépendante est effectuée pour mesurer l’étendue des objectifs atteints. L’évaluation examine notamment les résultats du processus de développement de la stratégie, ainsi que de la situation initiale de mise en œuvre de celle-ci. En outre, l’ensemble des mesures d’apprentissage prioritaires sont évaluées en utilisant le modèle de Kirkpatrick

Note d’orientation

Cette note propose une orientation méthodologique et organisationnelle aux pays souhaitant adopter une approche stratégique pour développer l’apprentissage et les compétences en matière de changements climatiques. Elle présente notamment le processus d’élaboration d’une stratégie nationale de renforcement des ressources humaines et des compétences pour la promotion d’un développement vert, faible en émissions et résilient au climat – en bref, « une stratégie nationale d’apprentissage relative aux changements climatiques » – grâce à une collaboration entre les divers secteurs et les différentes parties prenantes, ainsi qu’à l’engagement de l’éducation nationale et des établissements de formation.