Miser sur la population et la formation au développement vert et résilient face aux changements climatiques

Organisation d'un atelier sur l'information et les services climatologiques en Éthiopie

10 novembre 2017 | Addis-Abeba, Ethiopie

«... formez, formez, formez ... »

«Une fois de retour à la maison, formez, formez. Quels que soient les inconvénients contextuels, formez les décideurs. N'abandonnez jamais! Cela fera la différence »,

a conclu M. Thierry H. Amoussougbo, directeur de programme principal à la Commission économique des Nations Unies pour l'Afrique (CEA), Division du Centre africain des politiques climatiques.

Notre conseiller sur le changement climatique et les représentants de l'ONU facilitant la formation des formateurs.Notre conseiller sur le changement climatique et les représentants de l'ONU facilitant la formation des formateurs.

Le 26 octobre 2017, plus de 25 formateurs, parlementaires, universitaires et représentants des médias de 12 États africains se sont réunis à Addis-Abeba (Éthiopie) pour participer à une formation pour les formateurs sur l'information et les services climatologiques menée par UN CC: Learn. Plus tôt cette année, UN CC:Learn a lancé un tutoriel en ligne sur les informations et services climatiques en partenariat avec la CEA. Le tutoriel est disponible en anglais et en français.

La base de la formation était le tutoriel en ligne sur les informations et services climatiques, construit en partenariat avec la CEA et UN CC:Learn. L'utilisation du didacticiel électronique a donné un caractère fusionné à l'événement de formation, améliorant l'interactivité et l'apprentissage. Il y a plus de formation à venir, à la fois au niveau national et sectoriel.

Notre conseiller sur le changement climatique et les représentants de l'ONU facilitant la formation des formateurs.Notre conseiller sur le changement climatique et les représentants de l'ONU facilitant la formation des formateurs.

Dans le contexte du changement climatique mondial indiscutable, notre société est devenue de plus en plus dépendante de l'information et des services climatologiques. Il est devenu essentiel d'intégrer l'information et les services climatiques dans la législation, la planification du développement et la politique pour le bien-être des populations - que l'on parle d'alerte précoce dans le contexte de la réduction des risques ou de la planification sectorielle résiliente en général.

Le renforcement des capacités est donc essentiel pour former des messagers capables de partager des connaissances spécifiques au niveau national. Ils peuvent ensuite plaider en faveur de la mise en œuvre du changement climatique et des services dans la planification intersectorielle, y compris l'aménagement du territoire, les infrastructures et la planification agricole pour n'en nommer que quelques-uns, afin que l'utilisateur final puisse en bénéficier. 

Mme Catherine Lalyre Faye de l'IDEP présentant une étude de cas avec les autres participants.Mme Catherine Lalyre Faye de l'IDEP présentant une étude de cas avec les autres participants.

La formation des formateurs n'est que le début d'une série d'événements de renforcement des capacités à travers le continent africain. C'était l'occasion pour les participants de partager leurs expériences et les leçons apprises au niveau national. La formation visait à renforcer et à améliorer les ensembles de compétences préexistants sur les méthodologies de formation dans le contexte de l'information et des services climatologiques.

En réalisant des missions basées sur des scénarios, les participants ont tenté de répondre aux questions clés suivantes: Que pourraient-ils faire en tant que formateurs ou décideurs pour aider les stations météorologiques et hydrologiques nationales ou institutions à fournir des informations et services climatiques viables ? Comment pourraient-ils traduire au mieux le langage technique afin que les communautés locales et les autres utilisateurs finaux puissent bénéficier des informations et des services climatologiques? 

Participants à la formation des formateurs.Participants à la formation des formateurs.

Ce fut une expérience formidable d'être à Addis-Abeba et nous attendons avec impatience de nombreuses autres opportunités de s'engager avec nos partenaires!

A propos de UN CC:Learn

UN CC:Learn est un partenariat composé de plus de 30 organisations multilatérales qui aide les pays à renforcer l’apprentissage sur les changements climatiques, d’une manière systématique et axée sur les résultats. A l’échelle mondiale, le partenariat soutient le partage des connaissances, promeut l’élaboration de matériels pédagogiques communs en matière de changements climatiques et coordonne les formations en collaborant avec des organismes des Nations Unies et d’autres partenaires. A l’échelle nationale, UN CC:Learn encourage les pays à élaborer et à mettre en œuvre des stratégies d’apprentissage nationales relatives aux changements climatiques. De par son implication à l’échelle nationale et mondiale, UN CC:Learn participe à l’application de l’Article 6 de la CCNUCC sur l’éducation, la formation et la sensibilisation du public, ainsi qu’à celle du Programme de travail de Doha (2012-2020). UN CC:Learn est financé par le gouvernement de la Suisse et les partenaires des Nations Unies. Le secrétariat de UN CC:Learn est hébergé par l'Institut des Nations Unies pour la formation et la recherche (UNITAR).