Miser sur la population et la formation au développement vert et résilient face aux changements climatiques

UN CC:Learn a compensé ses émissions de gaz à effet de serre (GES)

13 mars 2019

Selon le Secrétariat de la CCNUCC, "la compensation est une action climatique qui permet aux individus et aux organisations de compenser les émissions qu’ils ne peuvent éviter en soutenant des projets de valeur qui réduisent les émissions ailleurs". Pour limiter son impact sur l'environnement, UNITAR, qui héberge le secrétariat de UN CC: Learn, a compensé ses émissions de gaz à effet de serre (GES) pour l'année 2017 par le biais de la plate-forme de compensation carbone des Nations Unies.

Cette plateforme présente une série d'initiatives visant à réduire, éviter ou éliminer les émissions de GES de l'atmosphère. Actuellement, 16 projets en Amérique latine et dans les Caraïbes, 1 projet en Afrique, 1 en Océanie et 27 en Asie sont présentés. Tous les projets sont exécutés aux niveaux national ou local dans des pays en développement et aident ces pays à atteindre leurs objectifs de promotion du développement durable. Des impacts positifs peuvent être obtenus dans le domaine de la protection de l’environnement, grâce à une meilleure qualité de l’air et de l’eau et à une fertilité accrue des sols, ainsi qu’à la protection sociale, par exemple en renforçant l’égalité des sexes, les services de santé, l’éducation et la création d’emplois. Les projets peuvent également contribuer à faire progresser la croissance économique locale et à promouvoir les énergies durables.

UN CC: Learn a sélectionné les deux projets suivants développés au Kenya et au Brésil où le Secrétariat est actif par le biais d'activités nationales et mondiales:


Programme pour des cuisinières à haut rendement énergétique au Kenya

Le projet distribuera des cuisinières à haut rendement énergétique aux ménages des zones rurales du Kenya. L'utilisation de ces cuisinières vise à réduire les émissions de carbone en permettant aux familles de cuisiner la même quantité de nourriture tout en utilisant moins de biomasse non renouvelable. Cela réduira la consommation de bois de chauffe et aura un impact positif de plusieurs manières. Premièrement, il réduira l'utilisation de la biomasse non renouvelable provenant des forêts kényanes et contribuera au maintien du stock forestier existant. Deuxièmement, la quantité de polluants de l'air intérieur provenant de la combustion de biomasse à la maison sera réduite. Troisièmement, les coûts liés à l'achat de carburant seront réduits grâce à une efficacité thermique accrue.

Santana I Projet de MDP SHP au Brésil

Le projet réduit les émissions grâce à l’essor de l’électricité produite à partir d’une source renouvelable, la petite centrale hydroélectrique située sur la rive du fleuve Santana, dans l’État du Mato Grosso. Les activités du projet réduisent les émissions de gaz à effet de serre en évitant les installations thermoélectriques utilisant des combustibles fossiles comme source d’énergie. Ce projet a déjà eu un impact positif sur la région, par exemple en évitant l’érosion des sols et en améliorant la qualité des sols, en protégeant les ressources naturelles épuisables, en créant de nouveaux emplois et en améliorant les conditions de vie locales.

Compenser les émissions de GES joue un rôle important en remplaçant progressivement l'utilisation de technologies polluantes et en proposant des solutions respectueuses de l'environnement. À travers les projets sélectionnés, le secrétariat de UN CC: Learn contribue aux objectifs de l’Accord de Paris, qui limite la hausse de la température mondiale à moins de 2 degrés Celsius.
 

A propos de UN CC:Learn

UN CC:Learn est un partenariat composé de plus de 30 organisations multilatérales qui aide les pays à renforcer l’apprentissage sur les changements climatiques, d’une manière systématique et axée sur les résultats. A l’échelle mondiale, le partenariat soutient le partage des connaissances, promeut l’élaboration de matériels pédagogiques communs en matière de changements climatiques et coordonne les formations en collaborant avec des organismes des Nations Unies et d’autres partenaires. A l’échelle nationale, UN CC:Learn encourage les pays à élaborer et à mettre en œuvre des stratégies d’apprentissage nationales relatives aux changements climatiques. De par son implication à l’échelle nationale et mondiale, UN CC:Learn participe à l’application de l’Article 6 de la CCNUCC sur l’éducation, la formation et la sensibilisation du public, ainsi qu’à celle du Programme de travail de Doha (2012-2020). UN CC:Learn est financé par le gouvernement de la Suisse et les partenaires des Nations Unies. Le secrétariat de UN CC:Learn est hébergé par l'Institut des Nations Unies pour la formation et la recherche (UNITAR).