Miser sur la population et la formation au développement vert et résilient face aux changements climatiques

M. Léonce Glèlè Ahanhanzo raconte son expérience en tant qu’Ambassadeur UN CC:Learn

05 août 2015

M. Léonce Glèlè Ahanhanzo, coordonnateur national du projet UN CC:Learn au Bénin et ambassadeur pour l’apprentissage sur les changements climatiques, a participé aux rencontres dans le cadre du lancement officiel des activités du projet UN CC:Learn au Burkina Faso (10- 13 mars 2015) et au Niger (23- 26 juin 2015). Il partage avec nous son expérience en tant qu’ambassadeur.
 

Mr. Léonce Glèlè Ahanhanzo

En tant qu’Ambassadeur UN CC:Learn, j’ai eu la plaisante charge de compléter les présentations de mes collègues du niveau global par un résumé succinct de la démarche entreprise par le Bénin, pays bénéficiaire de la phase pilote du projet UN CC:Learn. La présentation globale du projet a permis aux participants de clairement percevoir les buts, objectifs et méthodes du projet global, tandis que celle de l’expérience du Bénin leur a montré une facette de la conceptualisation de l’appui de UN CC:Learn dans un pays dont les réalités sont assez proches. Ces présentations ont servi de base à de fructueux échanges.

Burkina Faso - De gauche à droite : M. Vincens Côté, Secrétariat de UN CC:Learn ; M. Léonce Glèlè Ahanhanzo, ambassadeur pour l’apprentissage sur les changements climatiques du Bénin ; M. Joël Korahiré, coordonnateur du projet UN CC:Learn au Burkina Faso ; Mme Amrei Horstbrink, Secrétariat de UN CC:Learn ; M. Gousmane Moussa, coordonnateur du projet UN CC:Learn au Niger.

Ma présence au sein de l’équipe de la mission a semblé susciter un intérêt assez vif, et nos différents interlocuteurs ont montré une certaine curiosité à comparer nos démarches respectives. Cela confirme bien l’intérêt de mettre en relation les pays de la phase pilote avec ceux de la nouvelle phase, surtout quand les contextes géopolitiques et l’héritage culturel administratif sont proches. La plupart des questions tournaient autour de 1) la méthodologie utilisée au Bénin pour évaluer les besoins en apprentissage et les capacités d’enseignement, et de 2) l’intégration des questions liées aux changements climatiques dans l’enseignement pré-universitaire.

Niger - De gauche à droite: Mme Hatchabi Kouriram, Directrice des programmes d’alphabétisation et de la formation des adultes, Ministère de l’Enseignement Primaire, de l’Alphabétisation de la Promotion des Langues Nationales et de l’Education Civique du Niger; M. Gousmane Moussa, coordonnateur du projet UN CC:Learn au Niger ; M. Léonce Glèlè Ahanhanzo, ambassadeur pour l’apprentissage sur les changements climatiques du Bénin.

Ces deux expériences d’Ambassadeur UN CC:Learn ont été très intéressantes et formatrices pour moi. Elles m’ont permis de me retrouver de « l’autre côté de la barrière », avec mes collègues du niveau global, et de prendre pleinement la mesure des attentes des autres pays des nouvelle et futures phases du projet. 

Pour plus d’information  sur l’atelier national de planification au Burkina Faso, veuillez visiter: http://uncclearn.org/fr/nouvelles/le-burkina-faso-entame-son-processus-pour-le-renforcement-systematique-des-competences-en 

Pour plus d’information  sur l’atelier national de planification au Niger, veuillez visiter: http://uncclearn.org/fr/nouvelles/le-niger-mise-sur-le-developpement-des-competences-pour-faire-face-aux-changements

A propos des Ambassadeurs UN CC:Learn

Les Ambassadeurs pour l’apprentissage sur les changements climatiques sont des personnes qui ont joué un rôle clé dans les projets pilotes nationaux de UN CC:Learn et qui ont la volonté de partager leurs connaissances techniques et leurs expériences avec de nouveaux pays partenaires, sur une base bilatérale ou régionale. Ils contribuent également au renforcement de la visibilité et de la reconnaissance mondiale du partenariat de UN CC:Learn. Pour plus d’information sur les Ambassadeurs, veuillez visiter la page suivante: http://www.uncclearn.org/fr/ambassadeurs