Miser sur la population et la formation au développement vert et résilient face aux changements climatiques

Les Dialogues jeunesse sur le climat transcendent les frontières suisses

03 novembre 2016 | Genève, Suisse

«Quand j’étais enfant,  chaque automne, j'avais l'habitude de rendre visite à ma grand-mère et nous allions cueillir beaucoup de pommes de son pommier. Pendant des jours, je mangeais des pommes pour le petit déjeuner, le déjeuner et le dîner. Elle disait toujours: «une pomme par jour éloigne le médecin pour toujours». Cela fait 5 ans que la dernière pomme a été vue sur cet arbre.»

C'est l'une des nombreuses expériences personnelles qu'un étudiant du Lycée international de Ferney-Voltaire a partagé durant le plus récent Dialogue jeunesse sur le climat (YCD).

Ce dialoque, qui s’est tenu le 19 octobre 2016, était le premier impliquant une école française. Le dialogue s’est tenu entre le Lycée International de Ferney-Voltaire et le Trinity College Nabbingo (Ouganda). 

Photo 1: Dialogue jeunesse sur le climat par vidéoconférence entre le Lycée International de Ferney-Voltaire et le Trinity College Nabbingo (Ouganda).Photo 1: Dialogue jeunesse sur le climat par vidéoconférence entre le Lycée International de Ferney-Voltaire et le Trinity College Nabbingo (Ouganda).

Photo 2: Participants du Lycée International de Ferney-Voltaire. Le Lycée est une école publique française d'enseignement secondaire à la frontière avec Genève.Photo 2: Participants du Lycée International de Ferney-Voltaire. Le Lycée est une école publique française d'enseignement secondaire à la frontière avec Genève.

 

Photo 3: Participants de Trinity College Nabbingo. C'est n internat féminin dans le village de Nabbingo, à environ 8km de Kampala dans Ouganda Central.Photo 3: Participants de Trinity College Nabbingo. C'est n internat féminin dans le village de Nabbingo, à environ 8km de Kampala dans Ouganda Central.

 

L'événement a commencé comme le font beaucoup de ces dialogues, avec les étudiants et les professeurs s'adaptant à un espace étrange et inconnu; et il a fini 2 heures plus tard (au fil du temps) avec des acclamations, des sourires et de nouvelles résolutions. Comme l'ont dit les étudiants ougandais, nous «continuerons à répandre l'évangile du changement climatique dans le reste du monde et dans nos communautés».

Photo 4: Le dialogue par vidéoconférence entre les élevés du Lycée International de Ferney-Voltaire et de Trinity College Nabbingo.Photo 4: Le dialogue par vidéoconférence entre les élevés du Lycée International de Ferney-Voltaire et de Trinity College Nabbingo.

Photo 5: Le débat animé a eu beaucoup de moments amusants et joyeux.Photo 5: Le débat animé a eu beaucoup de moments amusants et joyeux.

 

Des étudiants des deux côtés ont discuté sur la façon dont le changement climatique les affecte eux et leurs pays, ce qui se passe dans leurs communautés locales, comment les impacts du changement climatique influencent leurs vies respectives et les rôles qu'ils peuvent jouer en tant que jeunes. Les étudiants de Trinity College Nabbingo ont expliqué les conséquences désastreuses du changement climatique sur le secteur agricole , qui est l'épine dorsale de  l’économie de l’Ouganda. Ils ont partagé la façon dont leurs grands-parents leur racontaient des histoires sur l'environnement magnifique des années passées et comment ils pouvaient facilement prédire la pluie et les saisons sèches en utilisant les connaissances autochtones, qui ont depuis changé.

Comme tout débat normal, il ne manquait pas de questions controversées. Les jeunes ont parlé du rôle de la bonne gouvernance comme les politiques et les pratiques anticorruption dans la lutte contre le changement climatique. Les choix d'être un végétarien n'a pas été laissé non plus.

Parmi les nombreux sujets discutés, il était intéressant de voir comment les étudiants des deux côtés ont tous de grandes idées et des aspirations pour l'avenir. «Si vous aviez tout le pouvoir du gouvernement en Ouganda, que feriez-vous avec lui?», a demandé un étudiant de Ferney-Voltaire au Trinity College Nabbingo à Kampala. "Eh bien, j'aime cette question" a répondu une des filles de l'école ougandaise. "Et oui je crois que je vais un jour avoir ce pouvoir", ce qui a déclenché l’hilarité générale.

Photo 6: Participants du Trinity College Nabbingo lors d'une séance de remue-méninges en préparation du dialogue.Photo 6: Participants du Trinity College Nabbingo lors d'une séance de remue-méninges en préparation du dialogue.

Photo 7: Préparatifs pour le Dialogue jeunesse sur le climat en Ouganda, Trinity College Nabbingo - Octobre 2016Photo 7: Préparatifs pour le Dialogue jeunesse sur le climat en Ouganda, Trinity College Nabbingo - Octobre 2016

En préparation au dialogue, les élèves des deux écoles ont travaillé sur divers projets. Pour que les étudiants aient l'occasion de réfléchir sur le sujet, des sessions de remue-méninges ont été conçues de manière à permettre aux élèves de réfléchir sur leurs propres expériences personnelles.

Les membres du Secrétariat de UN CC :Learn ont appuyé la préparation des étudiants dans les deux pays. M. Bob Natifu, agent principal/de sensibilisation aux changements climatiques au sein de la cellule spécialisée sur les changements climatiques du ministère de l’Eau et l’Environnement de l'Ouganda et Ambassadeur UN CC:Learn pour l'apprentissage sur les changements climatiques, a également rencontré les filles du club de discussion du Trinity College Nabbingo avant le dialogue, en soutenant la discussion et en répondant à toutes leurs questions.

M. Bob Natifu, Ambassadeur UN CC:Learn pour l'apprentissage sur les changements climatique ssec les étudiants du Trinity College Nabbingo (Ouganda) - Octobre 2016M. Bob Natifu, Ambassadeur UN CC:Learn pour l'apprentissage sur les changements climatique ssec les étudiants du Trinity College Nabbingo (Ouganda) - Octobre 2016

Les projets préparés par les étudiants incluent des photos, des interviews et deux vidéos:

  • La vidéo Draw My Life (Dessine ma vie) qui est l’histoire d’une jeune fille, Julie, qui vit à Ferney-Voltaire. Julie explique comment le changement climatique affecte sa vie.
  • Climate Change Interview from Lycée International de Ferney-Voltaire students (Interview des étudiants du Lycée International de Ferney-Voltaire sur le changement climatique) - La vidéo présentant des interviews sur le changement climatique auprès du grand public.

Il s'agissait du premier des trois dialogues actuellement organisés avec les écoles françaises en 2016-2017. Les deux prochains inclueront des classes éthiopiennes , dont l'une sera dans un camp de réfugiés.

Les Dialogues jeunesse sur le climat sont des échanges où les jeunes de différentes perspectives peuvent discuter de la façon dont le changement climatique les touche et travailler ensemble pour trouver une solution. Ces dialogues répondent directement à l'Accord de Paris sur le changement climatique, en particulier l'article 12 sur l'éducation au changement climatique. Vous trouverez plus d'informations sur l'organisation des Dialogues jeunesse sur le climat ici.

Le Secrétariat d’UN CC:Learn tient à remercier les gouvernements de la Suisse et de la France pour leur soutien et leurs efforts pour promouvoir l'éducation, la formation et la sensibilisation du public en matière de changement climatique dans le monde. 

A propos de UN CC:Learn 

UN CC:Learn est un partenariat composé de plus de 30 organisations multilatérales qui aide les pays à renforcer l’apprentissage sur les changements climatiques, d’une manière systématique et axée sur les résultats. A l’échelle mondiale, le partenariat soutient le partage des connaissances, promeut l’élaboration de matériels pédagogiques communs en matière de changements climatiques et coordonne les formations en collaborant avec des organismes des Nations Unies et d’autres partenaires. A l’échelle nationale, UN CC:Learn encourage les pays à élaborer et à mettre en œuvre des stratégies d’apprentissage nationales relatives aux changements climatiques. De par son implication à l’échelle nationale et mondiale, UN CC:Learn participe à l’application de l’Article 6 de la CCNUCC sur l’éducation, la formation et la sensibilisation du public, ainsi qu’à celle du Programme de travail de Doha (2012-2020). UN CC:Learn est financé par le gouvernement de la Suisse et les partenaires des Nations Unies. Le secrétariat de UN CC:Learn est hébergé par l'Institut des Nations Unies pour la formation et la recherche (UNITAR).